25 décembre 2015

Amour, tendresse et complicité...


...tels sont nos vœux !








Hélios, Ankti et Pistache vous souhaitent

de joyeuses Fêtes

de la part de toute la grande famille Namaspamoos !


18 décembre 2015

Adieu Jules



Adieu Mr Jules. Mon chat mou qui savait si bien se mouler à mon cou et mon épaule, chat chaud, chat collant, chat-chien, fidèle parmi les fidèle. Une part de l'âme de Namaspamoos s'en est allée.

Qui nous a rendu visite a obligatoirement rencontré Jules le bavard, Jules boule d'amour. Repose en paix mon tout doux, tu laisses un vide immense et silencieux.

Pour se souvenir :

http://ca-frise-la-passion.blogspot.ca/search/label/Jules

11 décembre 2015

Dose d'amour


Je les aime tous, tous les équins namaspamoosiens. Sans parler de gradation dans l'affection, j'avoue un lien particulier, une relation au diapason, une intimité complice avec le bel Hélios...

Il avait trois ans et je lui avais mis l'horrible licou de corde simplement parce que nous devions faire des photos et que c'est celui qui lui seyait le mieux. Bien sûr, il le déteste autant que moi et cet instrument monstrueux à la fausse réputation "d'éthologique" repose maintenant au paradis des empoussiérés. Heureusement qu'il n'a pas l'air de m'en vouloir...



J'ai manqué la naissance d'Hélios de quelques minutes... Sally, sa maman et une coquine de première qualité, m'avait fait croire que j'avais le temps d'aller manger un morceaux avant qu'elle ne délivre sa surprise... Jolie surprise que ce poulain aux jambes immenses et à la robe extravagante qui ne me plaisait que modérément (je parle de la robe, pas du poulain!) Le courant est tout de suite passé, je savais qu'il serait notre petit prince...



Cinq ans plus tard, le petit prince est devenu roi soleil. Nous avons toujours nos frisous et la mèche rebelle. Il a grandit, j'ai grisonné et mon pull préféré vivait ses derniers instants!

Je les aime tous, bien sûr, mais je n'ai cette intimité qu'avec lui, ... et Luna, ... et Passion... et elle est en train de naître avec Fée qui est le portrait de son papa, en féminin... Sans oublier cette relation si particulière avec Dame Augustine...
Finalement, c'est vrai que je les aime tous!

10 décembre 2015

Bonjour !

Tout le monde apprécie les levers de soleil!


9 décembre 2015

Saisir l'instant


Texte écrit le 23 novembre, de nuit, sur un nouvel outil qui, j'espère, me permettra de plus facilement coucher mes mots, à défaut de mon corps quand le sommeil me fuit.


Novembre, le 23.

Laisser ses doigts courir sur le clavier afin de l’apprivoiser. Ne pas penser, respirer. Oublier le fond de mal de tête qui nous hante depuis des heures. Se souvenir de l’air froid et craquant, l’impression de se saturer d’oxygène lors de la première sortie du matin. Respirer à plein poumons, se laisser éblouir par l’intensité bleue du ciel. Fermer les yeux. Entendre les oies qui passent, écouter le bruissement régulier de leurs ailes. Se souvenir des sensations de fin d’automne, du seuil de l’hiver.




Bonne nuit.

8 décembre 2015

Point du jour


Au petit matin, Hélios contemple le lever du soleil.






Déjà 6 semaines qu'Hélios doit passer ses nuits à l'intérieur et qu'il est confiné au manège pour ses sorties. Car notre dieu soleil s'est blessé - on ne sait comment - dans le pli intérieur du jarret gauche. Une plaie profonde, localisée à l'endroit le plus difficile à fermer. Heureusement pas de fracture et si le tendon est touché, c'est sans gravité. Simplement une plaie qui demande des soins, beaucoup de soins, et une restriction des activités si on veut la voir se refermer un jour.

Ce qui explique un peu mon absence de blogue. C'était la goutte d'obligation supplémentaire qui consomme les instants que je consacre habituellement aux plaisirs de l'écriture. L'automne dévore les heures de lumière et nos énergies.



Alors Hélios se met à la fenêtre et attend patiemment le retour de la lumière... et si je rajoute un coup de flash à la prise de vue, ça donne ça :



Il est tellement gentil et patient. Dans le manège, il marche sans cesse, trotte parfois et s'essaie à de petits galops, mais il est sage. En tout cas plus que lorsqu'il a un accès direct au parc de filles ! Encore une semaine ou deux de patience et il pourra certainement retourner vivre avec ses copains.

7 décembre 2015

Amour... toujours!


6 décembre 2015

Amour... (bis)


5 décembre 2015

Amour...


4 décembre 2015

L'hiver arrive... (bis repetita)


3 décembre 2015

L'hiver arrive... (bis)


2 décembre 2015

L'hiver arrive...


1 décembre 2015

Le reconnaissez-vous?


Seuls ceux qui nous suivent depuis longtemps le reconnaitront certainement, les autres se fieront à sa ressemblance avec ses parents et à la marque de naissance que son papa a légué à la majorité de ses bébés...

Le reconnaissez-vous?

Cuvée 2004 de Namaspamoos... un amour d'ourson.




La sensibilité de ses parents, le côté shaman de sa maman - et son obstination aussi -
Des allures de son papa dès qu'il se met en mouvement. 




L'encolure et la tête de son grand-père maternel (que vous ne connaissez pas, mais que je reconnais bien!) 




Toujours prêts à se faire de nouveaux amis...

De retour à la maison et attendant de se trouver une nouvelle belle-famille aimante :

Nymo
 

14 octobre 2015

Titan


Pour les deux prochains mois, en transit chez nous, l'adorable Titan

Un poulain mini Curly qui s'en ira faire une carrière d'étalon chez Jacqueline Jaspers, aux Pays-Bas.

Il est vraiment mini. Et mignon! À peine plus grand que Frimoos... il peut passer sous le ventrede Fée sans même baisser la tête! Sachant que Fée n'a que trois mois - Titan en a six -...






12 octobre 2015

Akilédou, foudre de guerre


Série de photos prises en juillet et Akilédou, fidèle à lui-même, était d'humeur joueuse. Si Akilédou s'amuse avec Chingko et Passion plusieurs fois par jour, il est plus rare de le voir jouer avec Chimo.

Une des activités favorite d'Akilédou est d'enlever le masque des ses copains, puis de les déchiqueter. Akilédou est beaucoup plus respectueux et moins insolent avec Chimo qui est le seigneur du troupeau. Ce jour là, Chimo semblait plus accessible et Akilédou s'est essayé à lui enlever son masque. Il se trouve que Chimo avait aussi l'humeur taquine, ce qui donne l'échange ci-dessous :

Premier essai, mais Chimo n'est pas né de la dernière pluie et ne se laissera pas déshabiller par le premier jeunot venu...




Deuxième essai, approche tactique pas-à-pas...

Un peu plus près...


Akilédou vise le velcro qui sert à fermer le masque...


Pas fou, Chimo esquive...


...et riposte !


Ne voulant pas perdre la face devant son père et son copain, Akilédou fanfaronne.


Ce qui ne semble pas du tout émouvoir Passion ni Chimo qui se contente d'éviter de prendre un coup de sabot sur le nez!


7 octobre 2015

Ankti


Je ne parle pas souvent d'Ankti, pourtant, elle est bien jolie, malgré son caractère de bulldozer affectueux!

Cette adorable peste n'aspire qu'à travailler régulièrement, en fait. Elle est particulièrement intelligente, curieuse, câline et têtue. Elle veut se rendre utile, elle veut apprendre et elle veut... se faire gratter les fesses !

En fait, on pourrait l'appeler Mlle Je Veux.


Elle est l'archétype d'une certaine lignée de Curly; ceux qui mêlent un côté teflon et un côté bulldozer affectueux. Parce qu'ils nous envahissent facilement et qu'ils donnent l'impression d'avoir une notion très vague de votre espace personnel, ils font ressortir la bête (le bête?) en vous avec des envies de crier, de vous agiter, de les contrer... alors que ces réactions les font se fermer et vous ignorer royalement, ce qui est frustrant.

Alors que si vous souriez, chuchotez, demandez avec subtilité, ils deviennent complètement attentifs et collaboratifs. Ils ont un caractère très proche de celui des mustangs et que je retrouve aussi chez dame Augustine. Il n'y a pas grand chose qui les émeuve. Ils aiment explorer, tester, apprendre et confronter. Finalement, ce sont d'excellents éducateurs d'humains, surtout lorsque l'humain décide de laisser son égo et ses prétentions de côté.


Ils font les meilleurs partenaires du monde... et m'aident énormément à cultiver ma zénitude!

5 octobre 2015

Chronos, chronologie


Vous vous souvenez du beau Chronos?

Il a reçu les bases du débourrage, cet été. Quelques petites séances montées, histoire de lui apprendre les bases. Il a fait ça comme un chef et avec bonheur. Ci-dessous, quelques images de sa deuxième ou troisième séance montée, je ne sais plus.



Toujours aussi gentil et attentif. À tel point, que j'avais finalement cédé et que je l'avais racheté à son propriétaire, d'autant qu'il s'entendait très bien avec Hélios, ce qui lui ferait un compagnon de pré.



Comme le destin est blagueur, l'encre de mon chèque était à peine sèche qu'un humain bien sympathique est tombé amoureux de Chronos... Puisqu'il a pris la peine de faire 10h de voiture pour venir le voir et passer trois jours avec lui, je n'ai pas pu dire non quand il m'a offert de l'adopter.



Et voilà comment, à la mi-septembre, j'emmenais Chronos en Pennsylvanie où il fit une pause de 24 heures et où sont propriétaire vint le chercher pour le mener vers sa nouvelle maison, en Virginie.

 La pause en Pennsylvanie, avec de gentils humains qui lui ont tenu compagnie toute sa journée de repos...


Et le dernier bout de voyage : embarquement pour la Virginie!

A priori, l'acclimatation se passe bien et nous recevons régulièrement des nouvelles, personnellement et via Facebook.

Les départs de Chaïli, petite soeur de Chronos, et de Chronos lui-même, marquent la fin d'une époque. Ils sont les seuls et ô combien extraordinaires enfants de Chimo et Harmony. Un mariage particulièrement réussi.


2 octobre 2015

Fée, portraits à deux mois


Fée fête ses trois mois aujourd'hui, alors c'est un excellent prétexte pour publier ces portraits pris... il y a un mois ! Elle a encore tellement changé depuis... mais voici de quoi patienter en attendant que je mette mes photos à jour; ce sont des portraits préparés pour notre site internet et pour envoyer à sa famille humaine qui ne la verra en vrai que l'an prochain...

Une fée des prés en pleine mue de poils de bébé, crinière comprise.


C'est fou ce qu'elle ressemble à son papa... sauf de la tête, surtout de profile, qui rappelle énormément sa maman.


Comme ça, en diminuant la taille des oreilles, c'est Hélios tout craché!


Fée a le dos plus long qu'Hélios, les oreilles aussi...


Et la tache noire dans la queue, c'est son papa aussi!


Tous comptes faits, c'est un bien joli mixte de ses deux parents ! 

Rappel : vous pouvez voir les photos en format original et en diaporama; il suffit de cliquer dessus!



30 septembre 2015

Luna


Luna n'est pas que la maman d'Hélys, c'est aussi une jument qui se démarque non seulement pas sa robe et ses yeux bleus, mais aussi par un caractère bien trempé, sa force tranquille et obstinée et une personnalité de chat siamois...